• Camille Giraudo

Le touriste et son prochain

   MEDITATION DU JOUR...FROM PUSHKAR






>" A travers des rencontres, des echanges, des admirations reciproques,

>l'etranger cesse d'etre un ennemi pour se reveler "un prochain".

>

>Sans oublier les limites de son efficacite, nous pouvons voir dans le

>tourisme un facteur de paix entre les peuples. En faisant tomber les peurs

>qui se nourrissent de l'ignorance et de l'incomprehension, le tourisme peut

>abaisser les frontieres.

>

>C'est bien une civilisation celebrant l'unite et la paix a travers les

>diversites et les oppositions que developpe le tourisme. Dans une

>perspective chretienne, cet enjeu est essentiel. Decouvrir que le

>samaritain qui voyage entre Jerusalem et Jericho,en pleine Judee , est

>notre prochain...Reconnaitre en la Syro-Phenicienne le droit de partager

>les avantages de la famille...Partir jusqu'aux extremites du Monde pour

>annoncer le Christ aux Nations...Peut on comprendre l'Evangile sans ce

>depassement des frontieres qu'esquisse le tourisme?

>

>Nous ne pouvons oublier que le christianisme s'est repandu porte par les

>marchands. Pourquoi , aujourd'hui, les touristes ne continueraient-ils pas

>ce temoignage? Helas s'ils ne temoignent que de leur orgueil, de leur

>mepris, de leur materialisme, c'est le contraire qu'ils realiseront.

>

>Quand Jesus traverse le pays des samaritains , et qu'il cherche a se

>reposer un peu dans l'incognito du territoire de Tyr, la rencontre de

>l'etranger vient le bouleverser et l'amene a depasser la querelle des

>cultes pour inviter a adorer le Pere en esprit et en verite et a ouvrir la

>table des enfants a la faim des 'petits chiens'.

>

>Ces passages de l'Evangile et bien d'autres encore, doivent orienter une

>vue du tourisme . Notre monde, en retrouvant le gout de l'errance, est peu

>etre plus pres que nous le pensons souvent d'une vraie foi. Quand nous

>croyons reconnaitre la foi dans la fidelite au passe, la sagesse de

>l'economie et la morale de la loi, nous risquons toujours de passer a cote

>de la foi telle que la Bible nous en parle. Depuis Abraham les croyants

>sont en marche . ils ont passe les frontieres et reconnu des freres dans

>toutes les Nations.

>

>Ils sont passes pour des fous ou pour des ivrognes...

>

>Il ya de la vertu a se deprendre du monde. Il ya de la grace a quitter son

>chez-soi. Il y a de la vie a se rendre vers l'autre.

>

>Mgr Jacques Noyer ( Eveque d'Amiens).





0 vue

Dessins, textes et photos Camille Giraudo tous droits réservés.